16.1

p.42

Schéma à compléter p.43

16.2

p.44

Schéma à dessiner p.44

Chapitre E : Protection de notre organisme des agressions extérieures : le système immunitaire

 

I- Rappels de 4ème

 

 

 

 

 

 

Notre corps est en permanence entouré de milliards de microorganismes. Mais ceux-ci ne peuvent pas rentrés grâce aux barrières naturelles (peau et muqueuse).

Lors d'une blessure, les microorganismes peuvent pénétrer dans le corps et provoquer une infection. Elle se manifeste par les symptômes suivants: douleur, rougeur, chaleur et gonflement. Ils sont alors combattus par des phagocytes font la phagocytose.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

II- Les défenses de notre corps

 

 
 
 
 
 
Question : Comment notre corps fait-il pour se défendre naturellement contre les maladies ?
 
Activité 16 (Feuille double p.45) : Observation d’une lame mince de sang humain au microscope

​Notre corps possède un système immunitaire chargé de lutter contre tous types d’attaques. Les cellules combattant les micro-organismes sont appelées les leucocytes (= globules blancs). Il existe plusieurs types de leucocytes : les phagocytes, les lymphocytes, …

Les défences de notre corps - M. ESPINAS
00:00 / 00:00
Rappels : la phagocytose - M. ESPINAS
00:00 / 00:00

Définitions :

  • Système immunitaire : Ensemble permettant de lutter contre les corps étrangers.

  • Leucocytes (= globules blancs) : Cellules du système immunitaire luttant activement contre les corps étrangers.

 

Bilan :

Notre corps lutte contre les micro-organismes qui sont rentrés en utilisant son système immunitaire dont les leucocytes font partis.

17

p.46

III- Le rôle des lymphocytes dans la réponse spécifique

 

III.1) Les lymphocytes T

 
 
 
 
 
Question : Quel est le rôle des lymphocytes T ?
 
Activité 17 (Feuille double p.47) : Mise en évidence du rôle des lymphocytes T

Quand, à l’intérieur des ganglions lymphatiques, un lymphocyte T a reconnu un virus, il se multiplie. L’armée ainsi formée passe par le sang et va sur le lieu de l’infection pour détruire toutes les cellules parasitées par ce virus.

 

Définitions :

  • Lymphocyte T : Leucocyte qui détruit spécifiquement les cellules infectées par un virus.

 

Bilan :

Les lymphocytes T vont sur le lieu de l’infection et détruisent spécifiquement les cellules infectées par un virus spécifique.

Les lymphocytes T - M. ESPINAS
00:00 / 00:00

18

p.48

III.2) Les lymphocytes B

 

 
 
 
 
 
Question : Quel est le rôle des lymphocytes B ?
 
Activité 18a (Feuille double p.49) : Mise en évidence des anticorps

 

 

 

 

 

 

 

 

Activité 18b (Feuille double p.49) : Mise en évidence de l'origines des anticorps

Activité 18c (Feuille double p.49) : Mise en évidence du mode d'action des anticorps

 

 

 

 

 

 

Quand, à l’intérieur des ganglions lymphatiques, un lymphocyte B a reconnu une bactérie, il se multiplie. L’armée ainsi formée reste sur place, mais fabrique des anticorps qui vont dans le sang et accrochent les bactéries les unes aux autres, les empêchant ainsi de se déplacer et de se multiplier. Cela facilite grandement le travail des phagocytes.

Lorsque des anticorps dirigés contre un antigène sont présents dans le sang, on est dit séropositif à cet antigène.

 

DEFINITIONS :

  • Lymphocyte B : Leucocyte spécialisé dans la fabrication d’anticorps contre les bactéries. Chaque lymphocyte B ne sait se battre contre et ne reconnaît spécifiquement qu’une seule bactérie.

  • Anticorps : Molécules fabriquées par les LB qui se fixent sur un antigène spécifique et qui vont faciliter la défense immunitaire.

  • Séropositif : Un individu est séropositif à un antigène s’il possède des anticorps dirigés contre cet antigène.

 

Bilan :

Les lymphocytes B fabriquent des anticorps spécifiques qui immobilisent les bactéries. On est alors séropositif à cette bactérie.

Devoirs:
Sur le cahier p.51, trace un tableau qui compare les phagocytes, les lymphocytes T et les lymphocytes B. Trouve au moins 3 critères de comparaison.
Les lymphocytes B - M. ESPINAS
00:00 / 00:00

19.1

p.50

III.3) Synthèse

 

 

 

 

 

Notre système immunitaire possède des leucocytes qui aident parfois les phagocytes lorsqu’ils ont du mal à détruire leur ennemi : les lymphocytes. Ils se battent de manière spécifique (ne reconnaissent qu’un seul antigène).

Lorsqu’un seul lymphocyte reconnait un antigène, il se multiplie à l’intérieur des ganglions lymphatiques jusqu’à former une véritable armée.

DEFINITIONS :

  • Ganglion lymphatique : Organe du système immunitaire où vont les lymphocytes pour se multiplier en cas d’infection.

BILAN :

Les lymphocytes aident les phagocytes lors des grosses infections. Ils combattent de manière spécifique. Ils se multiplient dans les ganglions lymphatiques.

Synthèse - M. ESPINAS
00:00 / 00:00

19.2

p.52

IV- La mémoire immunitaire

 
 
 
 
 
Question : Pourquoi ne peut-on pas attraper deux fois exactement la même maladie ?
 
Activité 19b (Feuille double p.53) : Mise en évidence de la mémoire immunitaire (Histoire des sciences)

 

 

 

 

 

 

 

Activité 19c (Feuille double p.53) : Etude de la mise en place de la mémoire immunitaire

 

 

 

 

 

 

Lorsque notre organisme a déjà rencontré l’antigène, il réagit de manière beaucoup plus efficace, en un minimum de temps. C’est grâce à la mémoire immunitaire.

En effet, suite à l’activation de la réponse immunitaire, une partie des lymphocytes ne combattent pas les antigènes mais s’entraînent davantage afin de se perfectionner. Leur espérance de vie est de plusieurs années et ce sont eux, la prochaine fois, qui reconnaîtront cet antigène, se multiplieront et l’attaqueront tandis qu’une partie se perfectionnera encore, etc.

C’est le principe de la mémoire immunitaire qui est utilisé lors de la vaccination : on met en contact une première fois le corps avec l’antigène afin qu’il puisse entraîner ses lymphocytes. La vaccination marche aussi bien pour les virus que pour les bactéries mais est préventive : elle empêche de tomber malade mais ne guérit pas.

Définitions :

  • Mémoire immunitaire : Capacité de notre système immunitaire à réagir de manière plus rapide et plus efficace lorsqu’il a déjà rencontré un antigène.

  • Vaccination : Injection d’un antigène rendu inoffensif déclenchant une réponse immunitaire, de manière à provoquer une réaction plus rapide et efficace lors de la véritable rencontre avec cet antigène.

Bilan :

Lorsque les lymphocytes combattent un micro-organisme, ils activent la mémoire immunitaire. De cette façon, on ne peut pas attraper deux fois exactement la même maladie. C’est ce principe qui est utilisé lors des vaccinations.

Devoirs (pour dans 2 semaines) :
  • Sur le cahier p.62, faire l'exercice sur le document ci-contre.
  • Ecrire les révisions (leçon D) p59-60
La mémoire immunitaire - M. ESPINAS
00:00 / 00:00

20

p.54

V- Le SIDA, une maladie encore invaincue

 
 
 
 
 
 
Question : Meurt-on aujourd’hui encore du SIDA ?
 
Activité 20 (Documents à coller p.55) : Education à la sexualité

Le S.I.D.A. (Syndrome d’ImmunoDéficience Acquis) est une maladie due au virus V.I.H. (Virus d’ImmunoDéficience Humaine) qui parasite les lymphocytes T.

La transmission du SIDA se fait par le sang, les sécrétions sexuelles (sperme et liquide séminal chez l’homme, sécrétion vaginale chez la femme) et le lait maternel.

Lorsqu’une personne a le VIH, il n’a pas tout de suite le SIDA. Il est porteur sain et ne le sait même pas lui-même. Un test permet de détecter si on est séropositif (au VIH). Il est gratuit et anonyme.

Quand une personne a le SIDA, ses lymphocytes T se tuent entre eux. Quand la personne n’a plus de système immunitaire, elle meurt à la première attaque d’un micro-organisme.

Définitions :

  • SIDA (Syndrome d’ImmunoDéficience Acquise) : Maladie mortelle provoquée par le VIH qui s’attaque au système immunitaire, rendant le corps vulnérable aux attaques des microorganismes.

  • VIH (Virus d’ImmunoDéficience Humaine) : Virus provoquant le SIDA.

  • Séropositif (au VIH) : Personne possédant des anticorps dirigés contre un microorganisme (ici le VIH) trahissant sa présence dans l’organisme alors que la maladie n’est pas encore déclarée.

BILAN:

Le SIDA est une maladie provoquée par un virus, le VIH. Elle se transmet par les rapports sexuels non protégés, le sang et le lait maternel. Elle provoque une baisse des défenses immunitaires. Pour savoir si l'on est séropositif (au VIH), il suffit de faire un test sanguin qui est anonyme et gratuit.

Le SIDA, une maladie encore invaincue - M. ESPINAS
00:00 / 00:00
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now