14.2

p.36

CHAPITRE D :

Notre corps en lien ambivalent avec des microorganismes

 

​​I- Ubiquité et diversité des microorganismes

 
 
 
 
 
Question : Qu’est-ce qu’un microorganisme ?
 
Activité 13 (Sur feuille double p.37) : Observation et comparaison de différents types de microorganisme (TP tournant)
 

En permanence, notre corps est en contact avec des microorganismes. Ils sont aussi bien sur nous, que dans l’air, dans l’eau, dans la terre, etc.

 

Les microorganismes sont d'origines très variés et ne représentent pas un groupe d'être vivant en particulier. ils peuvent être des bactéries, des virus, des champignons, des archées, des protistes, etc. Leur caractéristique commune c'est qu'ils sont tous invisibles à l’œil nu.

 

Les bactéries pathogènes, vivent entre nos cellules et attaquent en fabriquant du poison qui abime nos cellules.

Les virus (toujours pathogènes) parasitent nos cellules. Ils entrent à l’intérieur et détournent nos gènes.

Ubiquité et diversité des microorganismes - M. ESPINAS
00:00 / 00:00

Schéma à corriger p.37

DÉFINITIONS :
  • Micro-organisme (=microbe) : être vivant invisible à l’œil nu.

  • Bactéries : microorganisme de la famille des procaryotes, qui parfois attaque nos cellules en fabriquant du poison

  • Virus : Microorganisme à la frontière du vivant, détournant le matériel génétique d’une cellule pour se multiplier.

  • Procaryote : Etre vivant unicellulaire (=composé d'une seule cellule) qui ne possède pas de noyau.

  • Eucaryote : Etre vivant dont la ou les cellules possède.nt un noyau.

  • Pathogène : Se dit d'un microorganisme mauvais pour la santé.

 

BILAN :

Les microorganismes sont de partout. Ils sont invisibles à l’œil nu. Ils appartiennent à plusieurs familles: Les bactéries, les virus, les champignons, etc.

Devoirs:
Sur le cahier p.38, trace un tableau qui compare les virus et les bactéries. Trouve au moins 3 critères de comparaison.

15.1

p.39

15.2

p.40

II- Rappels de 4ème

 

En plus de l'eau et de l'énergie lumineuse, les plantes ont besoin d'azote. La plupart l'absorbent dans le sol par leurs poils absorbants en même temps que l'eau.

 

Certaines plantes, les légumineuses, sont capables de fixer le diazote de l’air et de l’absorber au niveau de nodules présents sur leurs racines. Ces nodules abritent en fait des bactéries qui vivent en symbiose avec la plante. Elles fixent le diazote et en échange, la plante les nourrit avec le glucose qu’elle fabrique lors de sa photosynthèse.

III- Relations des autres êtres vivants avec les microorganismes

 
 
 
 
 
 
Question : Faut-il détruire tous les microorganismes de la planète ?
 
Activité 14 (Sur le cahier p.41) : Relations interspécifiques

 

Comme tous les êtres vivants, les microorganismes sont parfois en symbiose avec d'autres êtres vivants. Il existe plusieurs sortes de symbioses :

  • Certains font du mutualisme (ex: la flore intestinale). Les bactéries comme l'hôte sont gagnants de cette cohabitation: les bactéries ont de la nourriture, l'humain a des vitamines et est davantage protégé.

  • Certains font du commensalisme (ex: les champignons qui se nourrissent de bois mort). Seul le champignon tire un bénéfice de cette relation, mais elle ne porte pas préjudice aux arbres puisqu'il ne s'attaque qu'au bois mort.

  • Certains font du parasitisme (ex n°1: les virus qui parasitent les cellules; ex n°2: tous les microorganismes pathogènes). Seuls les microorganismes ont un avantage à cette relation, et elle se fait au détriment de l'hôte qui lui, a des inconvénients, voire risque de mourir.

DÉFINITIONS :

  • Symbiose : Association durable entre 2 êtres vivants de 2 espèces différentes

  • Mutualisme: Association entre deux individus d'espèce différente dont chacun retire un bénéfice.

  • Commensalisme : Association entre deux individus d'espèce différente dont seulement l'un des deux retire un bénéfice, l'autre étant indifférent à cette cohabitation.

  • Parasitisme : Association entre deux individus d'espèce différente dont seulement l'un des deux retire un bénéfice, l'autre étant pénalisé par cette association.

 

BILAN :

Certains microorganismes sont en symbiose avec d'autres êtres vivants et peuvent faire du mutualisme, du commensalisme voire du parasitisme. Dans ce dernier cas, ils sont dits pathogènes.

Devoirs:
Écrire les révisions (leçon 16.1) p.42
Rappels : Les légumineuses - M. ESPINAS
00:00 / 00:00
Relation des autres êtres vivants avec les microorganismes - M. ESPINAS
00:00 / 00:00
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now